jolismots-et-doucesnotes

jolismots-et-doucesnotes

Dans la peau de Kyo

Dans-La-Peau-Digipack.jpg

 

Trois ans après "L'Equilibre", Kyo est de retour avec un nouvel opus, le bien nommé "Dans la peau", sorti le 8 Décembre 2017.

 

Lorsqu'on a eu comme moi la chance de les avoir découverts jeune avec l'album "Le chemin" (j'avais alors 17 ans), c'est intéressant de les suivre encore aujourd'hui. Oui, véritablement, quand on tombe dans la marmite Kyo, on aime à y rester, on les a... dans la peau!

 

Les quatre garçons ont grandi, vieilli, mûri, comme et avec nous. Plutôt que de rester coincés dans un âge ou une époque, ils ont su à chaque fois évoluer, se renouveler dans leur style musical autant que dans la façon d'écrire sur les thèmes abordés. Désormais, les membres du groupe, largement trentenaires voire quasi ou carrément quadras, font de la musique pour les trentenaires que nous sommes nous aussi devenus. Croyez-moi, c'est tout à fait appréciable!

 

Mais s'il y a bien une chose qui n'a jamais changé au fil des albums, c'est la poésie des textes, le sens de la formule, l'inimitable voix, le flow et le phrasé particulier de Ben. C'est toujours aussi impeccable, comme la première fois. Ce savoureux mélange fait une fois de plus des merveilles, titre après titre. C'est ciselé, précis, incisif. Si la voix se fait douce et coule aussi clairement qu'une source d'eau fraîche, les textes sont d'une délicieuse beauté violente souvent. Ils parlent d'amour comme toujours, sous toutes ses formes. Et comme tout le monde le sait, l'amour peut parfois être aussi beau qu'il peut être violent. Une façon de montrer que les garçons sont restés férocement connectés à leur époque, à un quotidien.

 

Mais Kyo bouscule aussi par le virage de style. Si les albums précédents étaient clairement ancrés dans le rock, celui-ci entre de plain-pied dans la pop, avec un soupçon d'électro. C'est un album plus que cohérent, dansant, léger et aérien dans les instrus, plein de tubes potentiels. En tournée, je le sens d'ici, ça va chalouper sévère!

 

Je me suis procurée "Dans la peau" seulement hier, mais il a déjà tourné quelques dizaines de fois. A chaque écoute, c'est du miel d'où s'extraient de nouvelles subtilités à savourer, parfois délicieusement vintage. Dès la sortie du premier extrait "Ton mec" en Septembre, j'ai eu vite envie d'en découvrir beaucoup plus. Ce titre fait partie de mes préférences. Les quelques notes du gimmick instrumental du refrain rendraient presque fou tant elles sont addictives! Je vous laisse juger par vous-mêmes en allant voir et écouter la chanson. A l'image du titre de l'album, je dirais que l'écoute des 12 titres déclenche une réelle réaction épidermique, elle donne des frissons.

 

Mais trois autres perles se dégagent véritablement pour moi à l'image de "Plan A", "Prends-le" et "Plus que mes doutes", interprétée pour l'occasion par Flo, comme c'est d'ailleurs le cas dans tous leurs albums. A chaque fois c'est, je dois le dire, un moment magique tant le chant lui va si bien.

 

Maintenant, ce sont des dates de concerts que j'attends impatiemment comme, je l'imagine, nombre d'admiratrices (vous ne m'en voudrez pas d'y mettre du féminin ici, puisque nous composons l'essentiel du public, soyons honnêtes!). D'ailleurs, une date vient de tomber: Kyo sera en concert le 7 Décembre 2018 au Galaxie d'Amnéville.

 

D'ici là, je vais user et abuser de l'écoute de cet album qui, s'il n'est pas encore dans votre lecteur, se doit absolument d'être sous votre sapin en ce Noël qui approche!



13/12/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres