jolismots-et-doucesnotes

jolismots-et-doucesnotes

5 Avril 2012: Bertrand Cantat: son retour musical annoncé…

 

Après avoir présenté une chronique sur le sujet dans notre émission « Le Mercredi c’est Graoully », que les fidèles auditeurs n’auront bien sûr pas manqué, je décide d’en faire un article.

 

J’ai choisi de parler de quelqu’un qui, je le sais d’avance, ne va pas manquer de susciter de vives réactions. J’entends déjà, notamment, les féministes de tout bords!

 

Mais je crois qu’avant de me lancer dans une chronique purement musicale, il va d’abord me falloir faire un point: je ne parlerai pas ici de l’homme, mais bien de l’artiste. Bien sûr que ce qu’il a fait est innommable, inexcusable. Je ne cherche aucunement à lui attribuer de quelconques circonstances atténuantes. Je ne cherche pas non plus à défendre Marie Trintignant. Bien sûr qu’aucune femme ne mérite qu’on lève la main sur elle. C’est une évidence. Mais je crois que la faire passer pour sainte et pauvre victime innocente de la folie d’un homme est chose bien hâtive. S’est-on jamais posé la question de savoir si elle n’avait pas un peu de responsabilités aussi dans cette nuit de violence? Je me garderai bien de répondre en faveur de l’un ou de l’autre, n’ayant pas été sur place.

 

Mais maintenant il faut bien se dire que, tel un condamné lambda, il a payé et purgé sa peine de prison, a bénéficié des mêmes droits et devoirs qu’un autre. Il a également, je le rappelle, perdu sa femme Kristina, qui s’est suicidée en 2010. Je pense que de toute manière il sera psychologiquement emprisonné toute sa vie. Quoi qu’il fasse, je crois que ce passé lui collera à la peau à vie. « Tant mieux » diront certains. « Maintenant, qu’on lui foute la paix » diront d’autres. Je rappelle enfin que, de toute façon, il est soumis à l’obligation (et c’est sans doute mieux ainsi) de ne pas évoquer ce drame en public.

 

A partir de là, il appartient à chacun de penser ce qu’il veut.

 

Reste que, si l’on s’en retourne à des considérations purement musicales, ce qui est bien le but ici, on ne peut nier que Bertrand Cantat a fait Noir Désir, qu’il en était l’âme, que Noir Désir a été, est et restera le plus grand groupe de rock français. En tout cas il en est ainsi pour moi. Tout un chacun a pu sans doute se reconnaître au moins une fois dans un de leurs textes.

 

Pour autant, je trouve sévère ces gens qui ont annulé sa venue dans divers festivals ou ces autres qui lui en ont purement et simplement interdit l’accès. Ou bien encore ceux qui jugent sans réelle objectivité. Tout cela me semble à l’opposé de la démocratie.

 

La musique lui sert véritablement de thérapie. C’est dans ce contexte qu’on a appris son retour dans le milieu de la musique, avec un album prévu pour 2013.

 

Il a d’ores et déjà annoncé un album très personnel, dont il parle en ces termes: « Le plus beau, le plus réussit de ma carrière. Le plus vrai », selon les propos recueillis par quelques journaux.

 

Certains morceaux sortis récemment offrent à écouter de belles et surprenantes collaborations, qui ont donné naissance à de chouettes duos: Shaka Ponk, Amadou et Mariam, Eiffel ou encore Wajdi Mouawad. Autant de noms qui donnent l’eau à la bouche.

 

Gageons que cette renaissance artistique saura être appréciée et justement jugée par les fans de la première heure!



27/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres