jolismots-et-doucesnotes

jolismots-et-doucesnotes

Bigard, ou quand l'homme est une femme comme les autres (et inversement!)...

bigard.jpg

 

 

Ce Samedi 18 Novembre 2017, c'était soirée de fête pour mon frère et moi à l'Espace Théodore Gouvy de Freyming-Merlebach, que nous n'avions pas encore foulé depuis sa récente ouverture.

 

J'avais décidé d'emmener mon frère justement, à qui j'avais offert ce cadeau pour fêter ses 25 ans en ce début d'année. Jean-Marie Bigard y donnait une représentation de son spectacle "Nous les femmes".

 

Nous sommes fans depuis belle lurette de cet homme alors nous savions exactement à quoi nous attendre, sur le fond du moins!

 

Salle comble pour accueillir l'humoriste qui a déjà plus de 30 ans de carrière au compteur!

 

En première partie, je découvre avec bonheur une "vieille" connaissance en la personne de Julien Strelzyk (mais certains le connaissent peut-être mieux sous le nom "Julien Vers l'Olympia"). Vieille connaissance car en effet, nous nous sommes connus dans une autre vie, sous d'autres cieux professionnels. Il y a longtemps que je n'avais plus assisté à un de ses spectacles et je constate avec bonheur qu'en déjà six ans de carrière, il a pris de l'assurance et donc, fatalement, que son show a gagné en qualité. Trente minutes de rires ininterrompus et bien mérités! Si vous ne le connaissez pas, je vous invite vivement à consulter son site internet, sa page Facebook et bien évidemment d'aller le voir.

 

Puis Bigard est arrivé... dans la peau d'une femme! Lunettes de soleil vissées sur le nez, perruque blonde, mise en plis parfaite, à en rendre jalouse la plus blonde des blondes, robe rouge, tout aussi rouge que ses lèvres, formes girondes, pardessus beige, écharpe violette et bien sûr... les talons qui vont bien!

 

Ce spectacle promettait de prendre soin des femmes que nous sommes, et nous étions nombreuses. En effet, nous avons été choyées, les hommes en ont pris pour leur grade! Mais c'était sans compter sur l'esprit provocateur d'un Jean-Marie Bigard décidément très en forme! Alors nous les femmes, en avons aussi eu pour notre argent!

 

Les travers des hommes, des femmes, de la vie de couple... Tout a été judicieusement observé, décortiqué pour n'en ressortir que le plus drôle, forcément le plus énervant! C'est criant de vérité, avec toujours cette propension qu'il a à grossir le trait et qui rend justement les choses si drôles!

 

La première partie du spectacle voit donc apparaître une sorte de double féminin de Bigard: une sexagénaire très en verve, qui assume son attrait pour "la chose" et notamment avec des hommes plus jeunes qu'elle! On suit les péripéties de sa vie de femme, du haut de ses trois mariages et ses passages en salle de sport, ses discussions avec sa meilleure amie en proie à l'angoisse du temps qui passe, ainsi que ses relations avec sa drôle de nièce et sa non moins drôle mère! Mais je ne vous en dis pas plus!

 

Puis est diffusé un magnéto dont, là non plus, je ne vous révélerai pas le contenu. Il opère l'habile transition pour faire apparaître Jean-Marie Bigard, le vrai, le seul, l'unique. Si jusqu'ici les hommes n'avaient pas de quoi fanfaronner, cette fois ce seront les femmes qui vont se reconnaître dans ses histoires caricaturales, mais pas tant que ça au fond...! Tout y passe: les femmes et la salle de bain, les femmes et l'hygiène des toilettes, les femmes et les soirées entre potes de leurs maris, les enfants, le sexe, etc. Mais aussi... leurs hommes qui vont en visite chez le proctologue à partir de 50 ans!!!

 

Que serait Bigard sans son vocabulaire? Qui lui va si bien, il faut le dire, avec cette voix de mâle rustre qui porte et les mimiques qui vont avec! C'est bien simple: une phrase, trois gros mots (et c'est un minimum!)! Si l'on aime autant Jean-Marie, c'est bien pour ce genre de propos qui, dans sa bouche, relèvent plus de la provoc' et de la taquinerie que du véritable machisme.

 

Parce qu'il me faut à ce stade remettre quelques pendules à l'heure: ceux qui ne le connaissent qu'à travers ses sketchs et n'ont jamais eu envie de voir au-delà du personnage, garderont longtemps, voire éternellement, ce préjugé de croire qu'il est un homme vulgaire. Or, pour ceux qui ont pris la peine de l'écouter dans certaines émissions ou reportages, il devient évident que Bigard est un personnage mais que Jean-Marie est bien différent. Bigard n'est pas vulgaire, il est grossier. Ou grivois, paillard. Vous choisirez la formule qui vous convient. Les sketchs et personnages qu'il incarne sur scène et le vocabulaire qu'il emploie, ce n'est que pour la gaudriole. Voilà qui est dit.

 

D'ailleurs, le spectacle offre parfois quelques jolis moments d'émotion, notamment dans la première partie. Si si! C'est au moment du salut final qu'il n'est pas difficile de déceler que derrière le regard acéré de l'humoriste, il y a le regard tendre, respectueux et humble de l'homme posé sur ses semblables, celui-là même qui a souffert autant sinon plus que nous. Vous n'y verrez là rien d'étonnant puisque, tous mortels, nous sommes logés à la même enseigne. Il faut beaucoup aimer les gens pour pouvoir faire ce qu'il fait, et aussi bien.

 

Nous concernant, je pense que nous y retournerons en Janvier, avec notre maman cette fois! Ce spectacle est plein de surprises mais je vous laisse les découvrir en allant le voir.

 

Avant de refermer cet article qui, je l'espère, vous aura permis de changer d'avis sur lui pour les uns, et de confirmer votre sentiment sur l'homme et son travail pour les autres, je voudrais vous parler des bouchons d'amour, dont Jean-Marie est à l'initiative. Je sais que la démarche lui tient très à cœur alors je tenais à en parler. Peut-être connaissez-vous déjà? Elle consiste à garder les bouchons de vos bouteilles en plastique et les amener dans le lieu de collecte le plus proche de votre lieu d'habitation. Ces bouchons sont recyclables et permettent de fabriquer, entre autres, des fauteuils roulants pour les personnes en situation de handicap. 

 

Encore une preuve, s'il en fallait une, que notre Jean-Marie a un cœur gros comme ça. En effet, si nombre d'Artistes s'engagent dans des œuvres humanitaires, lesquels d'entre eux s'intéressent au handicap? Cherchez, je pense que vous n'êtes pas prêts de trouver!...



19/11/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres