jolismots-et-doucesnotes

jolismots-et-doucesnotes

Restaurant TOYA: un savoureux voyage...

 

Rêveurs, rêveuses, bonsoir! Je rentre d'un week-end qui marque mon avancée inexorable mais tout à fait épanouissante vers la trentaine.

 

Ce soir, j'inaugure une nouvelle section sur mon blog. Et je démarre fort, très fort!

 

Je tenais ABSOLUMENT à produire un article sur ce qui a été un de mes fabuleux présents pour cet anniversaire qui me marquera longtemps.

 

Samedi soir j'ai été invitée à dîner. Mais je ne savais pas encore que cette invitation serait bien plus: une véritable invitation au voyage.

 

Ceux qui me connaissent savent que, fin palais, amatrice de vins, fine gastronome, la cuisine tient une place de choix dans ma vie. Ceux qui me connaissent savent aussi que cuisiner est une passion que j'exerce modestement sur mes invités qui me servent de cobayes pour mes nouvelles expériences culinaires (et toujours réussies avec ça!). J'entretiens avec la gastronomie comme avec mon autre passion, la musique, une relation véritablement émotionnelle, qui peut aller jusqu'à me tirer des larmes dès lors que ce à quoi je goûte me parle. Je ne vous dis pas ça par hasard. En effet, ce soir-là ce fut le cas.

 

Le restaurant qui m'a donné tant d'émotions, c'est le TOYA. Situé à proximité du golf de Faulquemont, en Lorraine pour ceux qui me lisent et qui ne sont pas de la région, en pleine nature. Il se dresse ici en toute discrétion. Depuis son ouverture en 2010, c'est le chef Loïc Villemin qui en est aux commandes.

 

Le nom du restaurant fait référence au Japon, à la ville de Toya plus exactement, située sur une île et qui inspire le chef.

 

Le talent dont il fait preuve n'est pas un hasard. Outre une histoire familiale construite dans ce domaine, le chef Villemin a été formé par les plus grands: Jean-Georges Klein, le 3 étoiles de l'Arnsbourg à Baerenthal, Nicolas Le Bec à Lyon, le Relais Bernard Loiseau à Saulieu ainsi qu'Arnaud Lallement à Tinqueux. Ce qui lui vaut aujourd'hui 1 étoile au Guide Michelin, s'il vous plait!

 

Laissez-moi maintenant, après cette présentation, vous raconter mon voyage entre cuisine de France et d'Asie, entre cuisine de terroir et modernité.

 

"Élévateur de saveurs". Le ton est donné avec cette maxime présente sur l'enseigne et jusque sur nos serviettes brodées. Mais que c'est juste!

 

L'entrée dans cet univers se fait avec simplicité. Nous avons été reçus par un personnel souriant, très professionnel, soigneux et soigné, chaleureux. On nous propose de prendre nos vestes puis on est mené à notre table, où l'on nous invite à s'asseoir. Dès lors, ce sont de belles heures de cocooning qui commencent.

 

Le cadre est sobre, contemporain, épuré. De jolies fleurs blanches sont du plus bel effet sur une nappe immaculée. La table est éclairée sous une petite lampe diffusant une lumière tamisée rendant l'atmosphère intimiste et apaisante. Les murs en ardoise se marient parfaitement aux couleurs pistache et marron présentes par touches ici et là. J'observe que la vaisselle est contemporaine et impeccable. Tout est d'ailleurs absolument impeccable.

 

La cuisine maintenant: j'opte pour le menu Découverte. Et quelle découverte! Sans vous dévoiler quoi que ce soit, voici ce que je puis vous en dire: la cuisine des produits du terroir se mêlent parfaitement aux herbes asiatiques, au wasabi, au yuzu, entre autres. La cuisine dite "moléculaire" s'invite également, à laquelle je rêvais de goûter un jour sans trop oser croire que ça pourrait m'arriver.

 

Poisson, légumes, viande: chaque saveur éclate en bouche tel un feu d'artifice. Plus encore, à chaque bouchée d'un même aliment je découvre d'autres saveurs, d'autres textures, comme une surprise à chaque fois. On croit avoir tout découvert du plat, et puis non, il y a encore des découvertes à faire. Les cuissons sont parfaites, les assiettes soignées, nettes, propres, la géométrie des plats est étudiée. Je me surprends à aimer manger les légumes présents dans les plats, alors que ce sont précisément des aliments dont je ne raffole absolument pas (céleri et patates douces en tête!). Avant d'être dégusté, chaque plat est expliqué.

 

Et que dire des vins? En accord parfait avec les mets. Ils font corps avec eux. Et là aussi, chaque vin servi est expliqué avec précision par le sommelier, dont on sent la connaissance et la passion. J'en ai presque le goût en bouche avant même de l'avoir dégusté. Au-delà de ça, la carte des vins est impressionnante.

 

Et là, voyez-vous, j'ai vraiment envie de pleurer, tellement c'est bon.

 

Le temps passe mais on ne remarque rien et on l'oublie même. Le service s'enchaine à un rythme tout à fait raisonnable et avec la discrétion la plus absolue. Le personnel se soucie à chaque instant du déroulement du repas.

 

Le dessert arrive comme le final grandiose d'un repas-feu d'artifice sans aucune fausse note. Ce dessert, vous n'en saurez rien, sinon qu'il était au fruit et qu'il avait "un goût de trop peu".

 

Puis vient le café avec ses mignardises. Celles-ci aussi sont surprenantes mais cette fois c'est à nous de retrouver les ingrédients et de retrouver l'histoire. Avec le café, on nous propose un chocolat de Franck Kestener, Meilleur Ouvrier de France. J'avais déjà pu goûter ses merveilles dans le cadre de mon travail.

 

La coupe d'un excellent champagne rosé clôt cette parenthèse enchantée.

 

A ce stade de bien-être, je ne pouvais pas partir sans dire quelques mots à ce jeune chef prodige. Il apparait avec une simplicité qui ne m'étonne guère et qui concorde avec celle qui transparait dans ses plats. Cette chronique devenait une évidence. Loin d'être une critique gastronomique, j'ai livré un simple ressenti passionné et ému.

 

Le voyage s'achève ici et on ne redescend pas tout de suite. D'ailleurs je n'en ai pas envie.

 

Vous voulez que je vous trouve un point négatif?! Le voici: le moment est trop court et il faut absolument revenir pour goûter d'autres plats! Mais si l'on décide de revenir, ce n'est pas contraint et forcé! C'est juste évident!

 

N.B: Des cours de cuisine sont dispensés par le chef. D'ailleurs, je suis de plus en plus tentée! Depuis le temps que je rêve de ça! Dès que j'aurai testé, je vous en dirai des nouvelles, promis!

 

Retrouvez toutes les informations et quelques photos sur le site du restaurant, ci-dessous:

 

Site Officiel Restaurant TOYA

 

La page Facebook du restaurant également:

 

Page Facebook Officielle TOYA

 

En résumé, je ne peux que vous inciter à vous rendre en ce lieu d'exception. Vous ne le regretterez pas.



12/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres