jolismots-et-doucesnotes

jolismots-et-doucesnotes

Elie Semoun est "à partager" par le plus grand nombre!

IMG_3071.JPG

 

En ce Jeudi 8 Décembre, j'ai achevé mon année 2016 pour ce qui concerne les spectacles et concerts, et en beauté!

 

Ce soir, je suis allée voir Elie Semoun dans le beau théâtre de Thionville (qui l'aura visiblement bien inspiré pour les vannes!). L'Artiste venait y présenter "A partager", son nouveau spectacle.

 

La dernière fois que j'ai vu Elie Semoun sur scène c'était il y a 20 ans. J'avais 10 ans et j'en garde un souvenir aussi drôle que tendre.

 

Ce soir, j'ai retrouvé mes 10 ans... en encore mieux!

 

Dans ce nouveau spectacle, fidèle à son amour des personnages, alors qu'on y retrouve avec bonheur des touches de Mikeline, Kevina ou encore Mr Patel, Elie Semoun explore une nouvelle galerie d'énergumènes truculents. L'humour est grinçant, noir mais souvent avec un fond touchant et surtout jamais méchant, toujours (ou presque) tendre. Ainsi défilent sur scène un apprenti jihadiste, un directeur de Spa haut en couleurs, un maire FN, Mapi la cougar (sacré V8!), un pédophile rentré de Thaïlande et tant d'autres, tous aussi férocement drôles les uns que les autres. Mais j'accorde forcément ma Palme d'Or personnelle au personnage de l'handicapé, qui m'a fait hurler de rire jusqu'à en avoir des crampes aux abdos et les larmes aux yeux!

 

Comme dans tout ce qu'il fait dire à ses personnages, il y a beaucoup de vérités sous les traits exagérés. On pourrait presque parler de spectacle militant, tant ce trait exacerbé lui sert, sous couvert du rire, à dénoncer l'absurdité, les travers et la méchanceté des gens ou la dureté des situations de la vie quotidienne. A abattre clichés et préjugés aussi. Et pourquoi pas rendre un peu de légèreté à la lourdeur et la gravité originelles de certains sujets.

 

Là où ce spectacle est également très fort c'est parce qu'Elie Semoun a réussi à faire en sorte qu'il y ait plusieurs lectures possibles de ses personnages. C'est en tout cas mon ressenti. On peut choisir de simplement rire aux éclats en écoutant les textes. Mais on peut aussi juste prêter attention aux mimiques, à la gestuelle ou aux regards. Alors ça devient plus émouvant et profond. On se rend compte qu'on touche à l'âme humaine, à quelque chose de plus sensible, qu'aucun texte ne pourra dire. Comme si de prime abord Elie Semoun avait juste voulu faire rire, et rendre plus sourdes les failles, blessures et fêlures de ses personnages (en y mettant discrètement des siennes aussi?), implicites et alors seulement accessibles aux plus attentifs. Si on ne prête attention qu'au langage corporel, au ton de la voix, on ne rit plus, on a même la gorge un peu serrée parfois. Comme s'il avait voulu mettre un peu de tout ce qu'il est de forces, de faiblesses et de peurs dans chacun de ses personnages.

 

Ce spectacle fut une parfaite transition entre le Elie Semoun passé qu'on a tous aimé (petites annonces comprises), et l'actuel. Ce passé, il l'a embelli pour avancer, évoluer et être en adéquation avec l'homme qu'il est aujourd'hui. Pour faire de tout ça quelque chose de neuf, fort, frais, percutant et cohérent. Cela sans se trahir ni mentir à son public. Tout s'enchaine avec un vrai fil conducteur au travers duquel tout est logique, sans rupture violente et insensée avec le passé. Ce qui fait qu'on l'aime encore plus si c'est possible.

 

Il n'a rien perdu de l'intensité de sa force comique, si je me fie à mes vagues de fous rires constamment incontrôlables, que j'ai subies impuissante mais très consentante, et ceux de la salle toute entière! Son capital sympathie ne se dément pas non plus si l'on en juge par le temps qu'il a consacré à la dizaine de personnes que nous étions à l'attendre dehors. Malgré le froid et la fatigue qui le marquaient indéniablement, il a gentiment pris de son temps pour signer affiches et carnets et faire de multiples photos sous des compliments amplement mérités.

 

Elie Semoun, c'est une carapace en béton armé avec à l'intérieur un cœur de caramel coulant. Un homme attachant, en somme. Il fait rire, sourire autant qu'il émeut rien qu'en étant lui, juste là, simplement debout devant vous sans mot dire.

 

De tous ses spectacles, c'est le meilleur, à mon avis. Il faut le voir sur scène pour comprendre véritablement ce qu'on vit dans la salle quand il est sur les planches. Il faut aller le voir tout court! Oui, ça sonne comme une injonction! Pendant près d'1h30, c'est un peu notre vie de tous les jours qui défile sous nos yeux, mais dans une autre dimension, parallèle, phénoménale, et ça fait un bien fou!



09/12/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres